Autre

Les 26 plus grands risques pour la santé auxquels vous êtes confronté cet été

Les 26 plus grands risques pour la santé auxquels vous êtes confronté cet été



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'été est censé être amusant, pas douloureux ou irritant, et certainement pas mortel

En cette saison estivale, une saison idéale pour gambader en plein air, organiser des barbecues (même ceux qui évitent la viande de terre peuvent profiter d'un bon vieux BBQ en organiser une réunion estivale de fruits de mer), passer du temps à travailler sur votre petit jeu, et se détendre sur l'une des meilleures plages pour éviter les foules, personne n'est vraiment jamais en sécurité. Il existe d'innombrables façons dont même les hypocondriaques et les verrues inquiets les plus vigilants peuvent faire face au danger pendant l'été.

Nous avons rassemblé 26 des plus grands risques pour la santé que vous pourriez rencontrer cet été. La connaissance, c'est le pouvoir, et apprendre à quels dangers vous pourriez être confronté cet été peut vous aider à prendre les mesures appropriées pour vous protéger du danger.

Les 26 plus grands risques pour la santé auxquels vous êtes confronté cet été

En cette saison estivale, une saison idéale pour gambader en plein air, organiser des barbecues (même ceux qui évitent la viande de terre peuvent profiter d'un bon vieux BBQ en organiser une réunion d'été entièrement consacrée aux fruits de mer), passer du temps à travailler sur votre petit jeu, et se détendre sur l'une des meilleures plages pour éviter les foules, personne n'est vraiment jamais en sécurité. La connaissance, c'est le pouvoir, et apprendre à quels dangers vous pourriez être confronté cet été peut vous aider à prendre les mesures appropriées pour vous protéger du danger.

Pied d'athlète

Le pied d'athlète est une infection fongique de la peau de votre pied, et il se développe dans les zones chaudes et humides. Avec une transpiration accrue pendant les mois d'été et une probabilité plus élevée de se promener dans des chaussures humides, cette affliction contagieuse peut devenir presque virale (et non le type Internet cool de virale) rapidement.

Blessures liées à la bicyclette

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, plus de 900 cyclistes ont été tués aux États-Unis en 2013. On estime que 494 000 visites aux urgences ont également eu lieu en raison de blessures liées au vélo. Autant vous voudrez peut-être simplement faire du vélo (et le conduire où vous le souhaitez), il vous incombe de porter un casque et de suivre un protocole de sécurité à vélo approprié lorsque vous roulez – en toute saison, pas seulement en été.

Accidents de navigation

Non, nous ne parlons pas de jurer de ne pas manger de sashimi après avoir été bloqué sur un bateau pendant 10 jours. Mis à part les naufragés, les médecins des services d'urgence de tout le pays conviennent que l'alcool et la navigation de plaisance ne sont pas une recette pour des humains heureux, en bonne santé et indemnes. Naviguer avec de l'alcool n'est pas très différent de conduire une voiture aussi mal. Une fois que vous avez pris en compte le fait que vous pouvez vous noyer, vous empaler sur un rocher caché sous la surface ou vous faire trancher par une hélice à rotation rapide si vous le lancez d'un bateau, boire et naviguer ne semble pas être une si bonne option. La sécurité des gilets de sauvetage est de la plus haute importance, alors tenez compte de vous-même, de votre famille et de vos amis lorsque vous naviguez autour du lac ou de la baie cet été.

Accidents de voiture

Les décès sur les routes ont tendance à atteindre des nombres incroyablement élevés en juin, juillet et août. Pourquoi? Plus d'enfants étaient à la maison pour l'été, passant leurs journées à conduire joyeusement d'un point A à un point B. Plus de gens ont des heures d'été, conduisant vers et depuis des activités de plein air (comme dîner dans l'un des 10 meilleurs restaurants pour dîner en plein air). Avec plus de personnes sur la route, il est plus important que jamais d'être conscient de ce que vous faites au volant. Cela devrait être lu comme : Mettez votre foutu téléphone dans le coffre pendant que vous conduisez.

Déshydratation

Noyade

Thinkstock

Vous passerez sans aucun doute plus de temps dans les bateaux et sur les plages pendant l'été, nous serions donc négligents de ne pas vous avertir que la noyade se classe au cinquième rang des principales causes de décès par blessure non intentionnelle aux États-Unis. Si vous êtes tous motivés pour aller à la plage et boire quelques bières, vous devriez également considérer le fait que boire beaucoup avant de nager peut augmenter vos risques de noyade. Gardez l'alcool pour une heure de coucher de soleil sèche et échouée, portez un gilet de sauvetage et rappelez-vous que tout le monde n'est pas aussi fort en tant que nageur que vous (pensez que vous).

Dommages aux yeux

Vous cherchez une raison de faire des folies sur un ensemble de nuances plus chères cet été? Si vous achetez des lunettes de soleil bon marché sans protection UV appropriée, vous ouvrirez vos pupilles en rendant les choses plus sombres et en laissant entrer plus de rayons UV nocifs pour les yeux. Ainsi, investir dans une paire de lunettes de soleil avec une protection à 100 % contre les rayons UV est votre meilleur choix. pari. Vous pouvez également manger à votre façon pour une meilleure santé oculaire en essayant ces 13 aliments qui peuvent vous aider à maintenir une bonne vue, mais si vous passez beaucoup de temps sur l'eau, pensez également à chercher un verre polarisé.

Chutes pendant les rénovations domiciliaires

Vous n'allez pas peindre les briques extérieures de votre maison d'une belle nouvelle nuance de lavande quand il y a de la neige au sol, et beaucoup peuvent prétendre que vous ne devriez pas du tout peindre la brique historique de votre maison. Si vous choisissez de le faire, vous devez garder à l'esprit la sécurité. La peinture, la toiture, le nettoyage des gouttières, le lavage à haute pression et toute autre rénovation résidentielle par temps chaud nécessitant une échelle peuvent être dommageables et potentiellement mortels, alors assurez-vous de bien utiliser les échelles de sécurité.

Blessures causées par des feux d'artifice

Imaginez à quel point vous vous sentiriez stupide de dire au médecin des urgences que votre main a été arrachée parce que vous jouiez avec des feux d'artifice. Ceux qui ne connaissent pas bien les feux d'artifice courent un risque assez élevé de subir des blessures liées à un accident en les utilisant de manière inappropriée. Nous vous proposons de laisser la pyrotechnie aux professionnels et de profiter du spectacle en toute sécurité depuis l'un de nos 9 bars et restaurants où vous pouvez regarder des feux d'artifice.

Tongs

Les vieilles tongs ordinaires sont devenues une déclaration de mode pour les chaussures d'été, mais elles ne sont en fait pas si bonnes pour votre corps. Leur conception vous oblige à saisir les chaussures sur vos pieds, forçant votre démarche à changer. Cela pourrait potentiellement entraîner des problèmes avec vos jambes, vos genoux, vos hanches et votre dos, sans parler d'une probabilité accrue de trébucher et de tomber.

Intoxication alimentaire

Thinkstock

L'intoxication alimentaire met environ 300 000 personnes à l'hôpital chaque année, atteignant son apogée pendant les mois d'été. Les pires alertes d'intoxication alimentaire au monde peut prendre de nombreuses formes, y compris la listeria, la salmonelle, le botulisme, le streptocoque, l'hépatite A et E. coli. Dans de nombreux cas, ces épidémies sont causées par de la viande insuffisamment cuite, des articles non cuits qui sont entrés en contact avec les mêmes surfaces que la viande crue consommée et des légumes crus non lavés correctement.

Le service de sécurité et d'inspection des aliments de l'USDA a ceci à dire sur le sujet des intoxications alimentaires en été :

« D'abord, il y a les causes naturelles. Les bactéries sont présentes dans tout l'environnement dans le sol, l'air, l'eau et dans le corps des personnes et des animaux. Ces micro-organismes se développent plus rapidement pendant les mois chauds d'été. La plupart des bactéries d'origine alimentaire se développent plus rapidement à des températures de 90 à 110 °F. Les bactéries ont également besoin d'humidité pour prospérer, et le temps estival est souvent chaud et humide.

Et en plus :

« Deuxièmement, les activités extérieures augmentent. De plus en plus de gens cuisinent à l'extérieur lors de pique-niques, de barbecues et de voyages de camping. Les contrôles de sécurité fournis par une cuisine – installations de cuisson, de réfrigération et de lavage contrôlées par thermostat – ne sont généralement pas disponibles. »

Coude de golfeur

Les golfeurs de tout le pays se réjouissent d'avoir un peu plus de lumière du jour et un meilleur temps pour jouer au golf pendant l'été. Il n'y a rien que vous puissiez manger pour empêcher le coude du golfeur de se produire, même si vous mangez ce que les stars de la PGA choisissent de manger. Si vous travaillez sur votre petit jeu ou essayez de perfectionner vos crochets à l'un des meilleurs complexes de golf d'Amérique cet été, vous pourriez ressentir une douleur lancinante à l'intérieur de votre coude.

Blessures au grill

Autant que nous voulons que vous profitiez de notre 17 recettes de grillades faciles pour la cuisine estivale, nous pensons toujours que vous devez aborder votre gril de la manière la plus sûre possible. Entre 2007 et 2011, une moyenne de 8 800 incendies de gril se sont produits chaque année. Ces incendies ont causé une moyenne annuelle de 10 morts, 140 blessés et 96 millions de dollars de dommages matériels, selon la National Fire Protection Association. Protégez-vous, votre famille et surtout (pour certains) vos aliments grillés en suite à notre neuf conseils de sécurité pour les grillades cet été. Un conseil : ne laissez pas le gaz s'accumuler sous un couvercle fermé lorsque vous allumez le gril. Cela peut augmenter le risque d'explosion.

Maladie liée à la chaleur

La chaleur est la principale cause de mortalité liée aux conditions météorologiques aux États-Unis, représentant environ 700 décès par an. Les crampes, l'épuisement dû à la chaleur, les éruptions cutanées et les coups de chaleur sont plus susceptibles de se produire pendant les moments intenses d'augmentation de la température corporelle pendant l'été, alors ne présumez pas que vous êtes en sécurité parce que vous êtes jeune et que vous allez à la salle de sport. (en quelque sorte) fréquemment : personne n'est à l'abri des maladies liées à la chaleur.

Blessures de tondeuse à gazon

Nous vous exhortons à considérer votre tondeuse à gazon comme vous le feriez avec Sweeney Todd ou Edward Scissorhands ou tout autre personnage joué par Jonny Depp qui a des lames et qui a l'intention de vous faire du mal. En plus des pierres, des bâtons et d'autres habitants inanimés de la cour lancés au hasard vers vous depuis votre tondeuse à gazon, les orteils, les mains, les doigts et les membres peuvent se coincer dans les lames. Ne bricolez pas avec votre tondeuse à gazon ou votre tronçonneuse, et si vous ne savez pas utiliser une dessoucheuse s'il te plaît restez loin, très loin de lui pendant qu'il est en cours d'utilisation.

Maladie de Lyme

Les Centers for Disease Control and Prevention estiment qu'environ 300 000 Américains (ou un sur 1 000) reçoivent un diagnostic de maladie de Lyme chaque année. En 2012, 95 pour cent des cas de maladie de Lyme ont été signalés dans le Connecticut, le Delaware, le Maine, le Maryland, le Massachusetts, le Minnesota, le New Hampshire, le New Jersey, New York, la Pennsylvanie, le Vermont, la Virginie et le Wisconsin. Nous vous suggérons de porter des manches longues et des pantalons la prochaine fois que vous sortirez pour une escapade dans les bois, surtout si vous vivez dans l'un des États susmentionnés.

Poison Ivy, Sumac et Chêne

Selon l'American Academy of Dermatology, environ 85 pour cent des personnes qui touchent l'herbe à puce, le sumac et le chêne développent une éruption cutanée. Il affecte des millions d'Américains chaque année, et le seul moyen de l'éviter sans quitter le pays serait de vous isoler en Alaska ou à Hawaï (aucun des deux endroits n'étant un mauvais endroit pour passer l'été).

Maladies hydriques récréatives

Les bactéries qui causent des infections gastro-intestinales, cutanées, oculaires, auditives et respiratoires peuvent toutes se cacher sous la surface de votre trou de baignade local. Les bactéries les plus résistantes peuvent survivre pendant des jours, même dans les piscines chlorées les mieux entretenues. Avaler accidentellement de l'eau contaminée par des bactéries fécales augmente le risque de tomber malade.

Éruptions cutanées

Bien que la sueur ne bouche pas les pores, elle peut certainement contribuer à l'apparition de boutons et de points noirs. Un remède basé sur l'alimentation pour cela se présente sous la forme de manger beaucoup d'aliments normalisant le sébum (légumes frais, acides gras oméga-3 et protéines maigres, ainsi que boire beaucoup d'eau), et nous avons d'autres moyens de lutter contre la mauvaise peau avec de la nourriture et des boissons. Ceux d'entre nous qui produisent des niveaux plus élevés de sébum ont un teint plus gras.

Coup de soleil

Saviez-vous que votre risque de mélanome double si vous n'avez eu que cinq coups de soleil dans votre vie ?

Selon la Skin Cancer Foundation, chaque année, plus de 5,4 millions de cas de cancer de la peau autre que le mélanome sont traités aux États-Unis chez plus de 3,3 millions de personnes. Il y a plus de nouveaux cas de cancer de la peau chaque année que l'incidence combinée de cancer du sein, de la prostate, du poumon et du côlon. Étonnamment, au cours des trois dernières décennies, plus de personnes ont eu un cancer de la peau que tous les autres cancers réunis. Ne vous laissez pas attraper par le soleil : utilisez beaucoup de crème solaire, en l'appliquant plusieurs fois tout au long de vos séances à l'extérieur. Si vous avez des coups de soleil, essayez l'un de nos 5 remèdes contre les coups de soleil que vous pouvez trouver dans votre cuisine.

Oreille du nageur

L'oreille du nageur, une maladie connue des nageurs toute l'année et des nageurs d'été uniquement, est causée lorsque l'eau pénètre dans le conduit auditif et est piégée par le cérumen. Cela peut entraîner une infection de l'oreille dans les cas les plus graves.

Si vous souffrez de l'oreille d'un nageur, essayez d'appliquer de l'huile d'arbre à thé, de l'huile de pépins de pamplemousse, de l'huile d'olive à l'ail ou un mélange d'alcool à friction et de vinaigre blanc sur votre oreille. Allongez-vous sur le côté en laissant le mélange reposer dans votre oreille pendant quelques minutes, puis rincez-le à l'eau tiède.

Blessures au trampoline

Entre 2002 et 2011, plus d'un million de blessures liées au trampoline ont été signalées dans les salles d'urgence aux États-Unis. Si vous souhaitez éviter les ecchymoses, les foulures, les entorses, les fractures et les luxations, surtout si vous avez de jeunes enfants, veillez à adopter et à suivre des protocoles de sécurité stricts sur le trampoline à votre domicile.

Sexe non protégé

Les romances d'été sont géniales. Les infections sexuellement transmissibles ne le sont pas. Éviter branchements induits par l'alcool et d'autres actes de passion imprudents cet été afin de rester en bonne santé sur le long terme.

Piqûres de guêpes, d'abeilles et de frelons

Beaucoup d'entre nous ont été piqués par une abeille ou une guêpe et ont survécu, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde. Comme important car il est de sauver notre population d'abeilles en déclin, environ trois pour cent de la population adulte américaine a une allergie potentiellement mortelle aux piqûres de ces créatures ailées.

Vous pensez être en sécurité après avoir utilisé un stylo à épinéphrine ? Détrompez-vous : de nombreuses réactions peuvent durer plus longtemps que les effets du stylo, donc même après avoir utilisé un épi-stylo, il serait sage de vous rendre aux urgences dès que possible.

Fièvre du Nil occidental

Entre 1999 et 2012, une moyenne de 2 648 cas du Nil occidental ont été signalés aux Centers for Disease Control and Prevention chaque année. En 2013, les 48 États contigus (et le District de Columbia) avaient confirmé des cas de West Nile, mais les États du Midwest et du Sud avaient des taux d'incidence plus élevés. Le virus peut inspirer une infection neurologique grave pouvant provoquer une inflammation cérébrale, et les personnes de plus de 50 ans ou dont le système immunitaire est affaibli sont les plus susceptibles de développer une telle infection. Comment rester un peu plus en sécurité ? Éviter ces 9 aliments qui vous rendent plus savoureux aux moustiques.

Les infections à levures

La levure prospère dans les environnements humides, sombres et chauds. Un bas de maillot de bain, malheureusement, crée des conditions idéales pour une infection à levures. De plus, de nombreuses femmes utilisent des tampons désodorisés pendant l'été, altérant les bactéries du vagin et inspirant potentiellement une infection à levures. Voici une solution rapide : lutter contre les infections à levures est l'un de nos 31 utilisations intelligentes de l'huile de coco.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quels que soient l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids) d'une personne.

Les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergisantes et les boissons pour sportifs sont de loin les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l'Américain moyen. Ils représentent plus d'un tiers du sucre ajouté que nous consommons en tant que nation. D'autres sources importantes comprennent les biscuits, les gâteaux, les pâtisseries et les friandises similaires, les boissons aux fruits, la crème glacée, le yogourt glacé et autres, les bonbons et les céréales prêtes à manger.

Les nutritionnistes désapprouvent le sucre ajouté pour deux raisons. L'un est ses liens bien connus avec la prise de poids et les caries. L'autre est que le sucre fournit des «calories vides» - des calories non accompagnées de fibres, de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments. Trop de sucre ajouté peut entraîner des aliments plus sains dans l'alimentation d'une personne.

Serait-il possible que le sucre ne soit pas le véritable méchant qui augmente le risque de maladie cardiaque, mais que ce soit le manque d'aliments sains pour le cœur comme les fruits et les légumes ? Apparemment non. Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré l'indice d'alimentation saine des participants. Cela montre à quel point leur régime alimentaire correspond aux directives alimentaires fédérales. Indépendamment de leurs scores d'indice d'alimentation saine, les personnes qui mangeaient plus de sucre avaient toujours une mortalité cardiovasculaire plus élevée.

On ne sait pas exactement comment l'excès de sucre pourrait nuire au cœur. Des recherches antérieures ont montré que la consommation de boissons sucrées peut augmenter la tension artérielle. Un régime riche en sucre peut également stimuler le foie à déverser plus de graisses nocives dans la circulation sanguine. Les deux facteurs sont connus pour augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les directives fédérales offrent des limites spécifiques pour la quantité de sel et de graisse que nous consommons. Mais il n'y a pas de limite supérieure similaire pour le sucre ajouté. Selon la recommandation de l'American Heart Association, les femmes devraient consommer moins de 100 calories de sucre ajouté par jour (environ 6 cuillères à café) et les hommes devraient en consommer moins de 150 par jour (environ 9 cuillères à café).

Pour mettre cela en perspective, une canette de 12 onces de soda ordinaire contient environ 9 cuillères à café de sucre, donc en boire même une par jour mettrait toutes les femmes et la plupart des hommes au-dessus de la limite quotidienne.

Si vous voulez manger quelque chose de sucré, prenez un dessert à base de fruits. Comme ça, au moins tu en retires quelque chose de bien. Bien sûr, les fruits nature sans sucre ajouté sont parfaits. Si vous essayez de freiner une habitude de soda, mélangez un peu de jus de fruits avec de l'eau de Seltz en remplacement.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quels que soient l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids) d'une personne.

Les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergisantes et les boissons pour sportifs sont de loin les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l'Américain moyen. Ils représentent plus d'un tiers du sucre ajouté que nous consommons en tant que nation. D'autres sources importantes comprennent les biscuits, les gâteaux, les pâtisseries et les friandises similaires, les boissons aux fruits, la crème glacée, le yogourt glacé et autres, les bonbons et les céréales prêtes à manger.

Les nutritionnistes désapprouvent le sucre ajouté pour deux raisons. L'un est ses liens bien connus avec la prise de poids et les caries. L'autre est que le sucre fournit des «calories vides» - des calories non accompagnées de fibres, de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments. Trop de sucre ajouté peut entraîner des aliments plus sains dans l'alimentation d'une personne.

Serait-il possible que le sucre ne soit pas le véritable méchant qui augmente le risque de maladie cardiaque, mais que ce soit le manque d'aliments sains pour le cœur comme les fruits et les légumes ? Apparemment non. Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré l'indice d'alimentation saine des participants. Cela montre à quel point leur régime alimentaire correspond aux directives alimentaires fédérales. Indépendamment de leurs scores d'indice d'alimentation saine, les personnes qui mangeaient plus de sucre avaient toujours une mortalité cardiovasculaire plus élevée.

On ne sait pas exactement comment l'excès de sucre pourrait nuire au cœur. Des recherches antérieures ont montré que la consommation de boissons sucrées peut augmenter la tension artérielle. Un régime riche en sucre peut également stimuler le foie à déverser plus de graisses nocives dans la circulation sanguine. Les deux facteurs sont connus pour augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les directives fédérales offrent des limites spécifiques pour la quantité de sel et de graisse que nous consommons. Mais il n'y a pas de limite supérieure similaire pour le sucre ajouté. Selon la recommandation de l'American Heart Association, les femmes devraient consommer moins de 100 calories de sucre ajouté par jour (environ 6 cuillères à café) et les hommes devraient en consommer moins de 150 par jour (environ 9 cuillères à café).

Pour mettre cela en perspective, une canette de 12 onces de soda ordinaire contient environ 9 cuillères à café de sucre, donc en boire même une par jour mettrait toutes les femmes et la plupart des hommes au-dessus de la limite quotidienne.

Si vous voulez manger quelque chose de sucré, prenez un dessert à base de fruits. Comme ça, au moins tu en retires quelque chose de bien. Bien sûr, les fruits nature sans sucre ajouté sont parfaits. Si vous essayez de freiner une habitude de soda, mélangez un peu de jus de fruits avec de l'eau de Seltz en remplacement.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quels que soient l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids) d'une personne.

Les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergisantes et les boissons pour sportifs sont de loin les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l'Américain moyen. Ils représentent plus d'un tiers du sucre ajouté que nous consommons en tant que nation. D'autres sources importantes comprennent les biscuits, les gâteaux, les pâtisseries et les friandises similaires, les boissons aux fruits, la crème glacée, le yogourt glacé et autres, les bonbons et les céréales prêtes à manger.

Les nutritionnistes désapprouvent le sucre ajouté pour deux raisons. L'un est ses liens bien connus avec la prise de poids et les caries. L'autre est que le sucre fournit des «calories vides» - des calories non accompagnées de fibres, de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments. Trop de sucre ajouté peut entraîner des aliments plus sains dans l'alimentation d'une personne.

Serait-il possible que le sucre ne soit pas le véritable méchant qui augmente le risque de maladie cardiaque, mais que ce soit le manque d'aliments sains pour le cœur comme les fruits et les légumes ? Apparemment non. Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré l'indice d'alimentation saine des participants. Cela montre à quel point leur régime alimentaire correspond aux directives alimentaires fédérales. Indépendamment de leurs scores d'indice d'alimentation saine, les personnes qui mangeaient plus de sucre avaient toujours une mortalité cardiovasculaire plus élevée.

On ne sait pas exactement comment l'excès de sucre pourrait nuire au cœur. Des recherches antérieures ont montré que la consommation de boissons sucrées peut augmenter la tension artérielle. Un régime riche en sucre peut également stimuler le foie à déverser plus de graisses nocives dans la circulation sanguine. Les deux facteurs sont connus pour augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les directives fédérales offrent des limites spécifiques pour la quantité de sel et de graisse que nous consommons. Mais il n'y a pas de limite supérieure similaire pour le sucre ajouté. Selon la recommandation de l'American Heart Association, les femmes devraient consommer moins de 100 calories de sucre ajouté par jour (environ 6 cuillères à café) et les hommes devraient en consommer moins de 150 par jour (environ 9 cuillères à café).

Pour mettre cela en perspective, une canette de 12 onces de soda ordinaire contient environ 9 cuillères à café de sucre, donc en boire même une par jour mettrait toutes les femmes et la plupart des hommes au-dessus de la limite quotidienne.

Si vous voulez manger quelque chose de sucré, prenez un dessert à base de fruits. Comme ça, au moins tu en retires quelque chose de bien. Bien sûr, les fruits nature sans sucre ajouté sont parfaits. Si vous essayez de freiner une habitude de soda, mélangez un peu de jus de fruits avec de l'eau de Seltz en remplacement.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quels que soient l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids) d'une personne.

Les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergisantes et les boissons pour sportifs sont de loin les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l'Américain moyen. Ils représentent plus d'un tiers du sucre ajouté que nous consommons en tant que nation. D'autres sources importantes comprennent les biscuits, les gâteaux, les pâtisseries et les friandises similaires, les boissons aux fruits, la crème glacée, le yogourt glacé et autres, les bonbons et les céréales prêtes à manger.

Les nutritionnistes désapprouvent le sucre ajouté pour deux raisons. L'un est ses liens bien connus avec la prise de poids et les caries. L'autre est que le sucre fournit des «calories vides» - des calories non accompagnées de fibres, de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments. Trop de sucre ajouté peut entraîner des aliments plus sains dans l'alimentation d'une personne.

Serait-il possible que le sucre ne soit pas le véritable méchant qui augmente le risque de maladie cardiaque, mais que ce soit le manque d'aliments sains pour le cœur comme les fruits et les légumes ? Apparemment non. Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré l'indice d'alimentation saine des participants. Cela montre à quel point leur régime alimentaire correspond aux directives alimentaires fédérales. Indépendamment de leurs scores d'indice d'alimentation saine, les personnes qui mangeaient plus de sucre avaient toujours une mortalité cardiovasculaire plus élevée.

On ne sait pas exactement comment l'excès de sucre pourrait nuire au cœur. Des recherches antérieures ont montré que la consommation de boissons sucrées peut augmenter la tension artérielle. Un régime riche en sucre peut également stimuler le foie à déverser plus de graisses nocives dans la circulation sanguine. Les deux facteurs sont connus pour augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les directives fédérales offrent des limites spécifiques pour la quantité de sel et de graisse que nous consommons. Mais il n'y a pas de limite supérieure similaire pour le sucre ajouté. Selon la recommandation de l'American Heart Association, les femmes devraient consommer moins de 100 calories de sucre ajouté par jour (environ 6 cuillères à café) et les hommes devraient en consommer moins de 150 par jour (environ 9 cuillères à café).

Pour mettre cela en perspective, une canette de 12 onces de soda ordinaire contient environ 9 cuillères à café de sucre, donc en boire même une par jour mettrait toutes les femmes et la plupart des hommes au-dessus de la limite quotidienne.

Si vous voulez manger quelque chose de sucré, prenez un dessert à base de fruits. Comme ça, au moins tu en retires quelque chose de bien. Bien sûr, les fruits nature sans sucre ajouté sont parfaits. Si vous essayez de freiner une habitude de soda, mélangez un peu de jus de fruits avec de l'eau de Seltz en remplacement.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quel que soit l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids).

Les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergisantes et les boissons pour sportifs sont de loin les plus grandes sources de sucre ajouté dans le régime alimentaire de l'Américain moyen. Ils représentent plus d'un tiers du sucre ajouté que nous consommons en tant que nation. D'autres sources importantes comprennent les biscuits, les gâteaux, les pâtisseries et les friandises similaires, les boissons aux fruits, la crème glacée, le yogourt glacé et autres, les bonbons et les céréales prêtes à manger.

Les nutritionnistes désapprouvent le sucre ajouté pour deux raisons. L'un est ses liens bien connus avec la prise de poids et les caries. L'autre est que le sucre fournit des «calories vides» - des calories non accompagnées de fibres, de vitamines, de minéraux et d'autres nutriments. Trop de sucre ajouté peut entraîner des aliments plus sains dans l'alimentation d'une personne.

Serait-il possible que le sucre ne soit pas le véritable méchant qui augmente le risque de maladie cardiaque, mais que ce soit le manque d'aliments sains pour le cœur comme les fruits et les légumes ? Apparemment non. Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré l'indice d'alimentation saine des participants. Cela montre à quel point leur régime alimentaire correspond aux directives alimentaires fédérales. Indépendamment de leurs scores d'indice d'alimentation saine, les personnes qui mangeaient plus de sucre avaient toujours une mortalité cardiovasculaire plus élevée.

On ne sait pas exactement comment l'excès de sucre pourrait nuire au cœur. Des recherches antérieures ont montré que la consommation de boissons sucrées peut augmenter la tension artérielle. Un régime riche en sucre peut également stimuler le foie à déverser plus de graisses nocives dans la circulation sanguine. Les deux facteurs sont connus pour augmenter le risque de maladie cardiaque.

Les directives fédérales offrent des limites spécifiques pour la quantité de sel et de graisse que nous consommons. Mais il n'y a pas de limite supérieure similaire pour le sucre ajouté. Selon la recommandation de l'American Heart Association, les femmes devraient consommer moins de 100 calories de sucre ajouté par jour (environ 6 cuillères à café) et les hommes devraient en consommer moins de 150 par jour (environ 9 cuillères à café).

Pour mettre cela en perspective, une canette de 12 onces de soda ordinaire contient environ 9 cuillères à café de sucre, donc en boire même une par jour mettrait toutes les femmes et la plupart des hommes au-dessus de la limite quotidienne.

Si vous voulez manger quelque chose de sucré, prenez un dessert à base de fruits. Comme ça, au moins tu en retires quelque chose de bien. Bien sûr, les fruits nature sans sucre ajouté sont parfaits. Si vous essayez de freiner une habitude de soda, mélangez un peu de jus de fruits avec de l'eau de Seltz en remplacement.


Manger trop de sucre ajouté augmente le risque de mourir d'une maladie cardiaque

Un régime riche en sucre peut augmenter votre risque de mourir d'une maladie cardiaque même si vous n'êtes pas en surpoids. C'est ce qu'affirme une étude majeure publiée dans JAMA Médecine Interne.

Les sucres ajoutés représentent au moins 10 % des calories que l'Américain moyen consomme en une journée. Mais environ une personne sur 10 tire un énorme quart ou plus de ses calories du sucre ajouté.

Au cours de l'étude de 15 ans sur le sucre ajouté et les maladies cardiaques, les participants qui consommaient 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre étaient plus de deux fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiaque que ceux dont le régime en comprenait moins de 10 %. sucre ajouté. Dans l'ensemble, les risques de mourir d'une maladie cardiaque augmentaient parallèlement au pourcentage de sucre dans l'alimentation - et cela était vrai quel que soit l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et l'indice de masse corporelle (une mesure du poids).

Sugar-sweetened beverages such as sodas, energy drinks, and sports drinks are by far the biggest sources of added sugar in the average American’s diet. They account for more than one-third of the added sugar we consume as a nation. Other important sources include cookies, cakes, pastries, and similar treats fruit drinks ice cream, frozen yogurt and the like candy and ready-to-eat cereals.

Nutritionists frown on added sugar for two reasons. One is its well-known links to weight gain and cavities. The other is that sugar delivers “empty calories” — calories unaccompanied by fiber, vitamins, minerals, and other nutrients. Too much added sugar can crowd healthier foods from a person’s diet.

Could it be possible that sugar isn’t the true bad guy boosting heart disease risk, but that it’s the lack of heart-healthy foods like fruits and veggies? Apparently not. In this study, the researchers measured the participants’ Healthy Eating Index. This shows how well their diets match up to federal dietary guidelines. Regardless of their Healthy Eating Index scores, people who ate more sugar still had higher cardiovascular mortality.

Exactly how excess sugar might harm the heart isn’t clear. Earlier research has shown that drinking sugar-sweetened beverages can raise blood pressure. A high-sugar diet may also stimulate the liver to dump more harmful fats into the bloodstream. Both factors are known to boost heart disease risk.

Federal guidelines offer specific limits for the amount of salt and fat we eat. But there’s no similar upper limit for added sugar. According to the American Heart Association’s recommendation, women should consume less than 100 calories of added sugar per day (about 6 teaspoons) and men should consume less than 150 per day (about 9 teaspoons).

To put that in perspective, a 12-ounce can of regular soda contains about 9 teaspoons of sugar, so quaffing even one a day would put all women and most men over the daily limit.

If you’re going to have something sweet, have a fruit-based dessert. That way, at least you’re getting something good out of it. Of course, plain fruit with no added sugar is ideal. If you’re trying to curb a soda habit, mix a little fruit juice with seltzer water as a replacement.


Eating too much added sugar increases the risk of dying with heart disease

A sugar-laden diet may raise your risk of dying of heart disease even if you aren’t overweight. So says a major study published in JAMA Médecine Interne.

Added sugars make up at least 10% of the calories the average American eats in a day. But about one in 10 people get a whopping one-quarter or more of their calories from added sugar.

Over the course of the 15-year study on added sugar and heart disease, participants who took in 25% or more of their daily calories as sugar were more than twice as likely to die from heart disease as those whose diets included less than 10% added sugar. Overall, the odds of dying from heart disease rose in tandem with the percentage of sugar in the diet—and that was true regardless of a person’s age, sex, physical activity level, and body-mass index (a measure of weight).

Sugar-sweetened beverages such as sodas, energy drinks, and sports drinks are by far the biggest sources of added sugar in the average American’s diet. They account for more than one-third of the added sugar we consume as a nation. Other important sources include cookies, cakes, pastries, and similar treats fruit drinks ice cream, frozen yogurt and the like candy and ready-to-eat cereals.

Nutritionists frown on added sugar for two reasons. One is its well-known links to weight gain and cavities. The other is that sugar delivers “empty calories” — calories unaccompanied by fiber, vitamins, minerals, and other nutrients. Too much added sugar can crowd healthier foods from a person’s diet.

Could it be possible that sugar isn’t the true bad guy boosting heart disease risk, but that it’s the lack of heart-healthy foods like fruits and veggies? Apparently not. In this study, the researchers measured the participants’ Healthy Eating Index. This shows how well their diets match up to federal dietary guidelines. Regardless of their Healthy Eating Index scores, people who ate more sugar still had higher cardiovascular mortality.

Exactly how excess sugar might harm the heart isn’t clear. Earlier research has shown that drinking sugar-sweetened beverages can raise blood pressure. A high-sugar diet may also stimulate the liver to dump more harmful fats into the bloodstream. Both factors are known to boost heart disease risk.

Federal guidelines offer specific limits for the amount of salt and fat we eat. But there’s no similar upper limit for added sugar. According to the American Heart Association’s recommendation, women should consume less than 100 calories of added sugar per day (about 6 teaspoons) and men should consume less than 150 per day (about 9 teaspoons).

To put that in perspective, a 12-ounce can of regular soda contains about 9 teaspoons of sugar, so quaffing even one a day would put all women and most men over the daily limit.

If you’re going to have something sweet, have a fruit-based dessert. That way, at least you’re getting something good out of it. Of course, plain fruit with no added sugar is ideal. If you’re trying to curb a soda habit, mix a little fruit juice with seltzer water as a replacement.


Eating too much added sugar increases the risk of dying with heart disease

A sugar-laden diet may raise your risk of dying of heart disease even if you aren’t overweight. So says a major study published in JAMA Médecine Interne.

Added sugars make up at least 10% of the calories the average American eats in a day. But about one in 10 people get a whopping one-quarter or more of their calories from added sugar.

Over the course of the 15-year study on added sugar and heart disease, participants who took in 25% or more of their daily calories as sugar were more than twice as likely to die from heart disease as those whose diets included less than 10% added sugar. Overall, the odds of dying from heart disease rose in tandem with the percentage of sugar in the diet—and that was true regardless of a person’s age, sex, physical activity level, and body-mass index (a measure of weight).

Sugar-sweetened beverages such as sodas, energy drinks, and sports drinks are by far the biggest sources of added sugar in the average American’s diet. They account for more than one-third of the added sugar we consume as a nation. Other important sources include cookies, cakes, pastries, and similar treats fruit drinks ice cream, frozen yogurt and the like candy and ready-to-eat cereals.

Nutritionists frown on added sugar for two reasons. One is its well-known links to weight gain and cavities. The other is that sugar delivers “empty calories” — calories unaccompanied by fiber, vitamins, minerals, and other nutrients. Too much added sugar can crowd healthier foods from a person’s diet.

Could it be possible that sugar isn’t the true bad guy boosting heart disease risk, but that it’s the lack of heart-healthy foods like fruits and veggies? Apparently not. In this study, the researchers measured the participants’ Healthy Eating Index. This shows how well their diets match up to federal dietary guidelines. Regardless of their Healthy Eating Index scores, people who ate more sugar still had higher cardiovascular mortality.

Exactly how excess sugar might harm the heart isn’t clear. Earlier research has shown that drinking sugar-sweetened beverages can raise blood pressure. A high-sugar diet may also stimulate the liver to dump more harmful fats into the bloodstream. Both factors are known to boost heart disease risk.

Federal guidelines offer specific limits for the amount of salt and fat we eat. But there’s no similar upper limit for added sugar. According to the American Heart Association’s recommendation, women should consume less than 100 calories of added sugar per day (about 6 teaspoons) and men should consume less than 150 per day (about 9 teaspoons).

To put that in perspective, a 12-ounce can of regular soda contains about 9 teaspoons of sugar, so quaffing even one a day would put all women and most men over the daily limit.

If you’re going to have something sweet, have a fruit-based dessert. That way, at least you’re getting something good out of it. Of course, plain fruit with no added sugar is ideal. If you’re trying to curb a soda habit, mix a little fruit juice with seltzer water as a replacement.


Eating too much added sugar increases the risk of dying with heart disease

A sugar-laden diet may raise your risk of dying of heart disease even if you aren’t overweight. So says a major study published in JAMA Médecine Interne.

Added sugars make up at least 10% of the calories the average American eats in a day. But about one in 10 people get a whopping one-quarter or more of their calories from added sugar.

Over the course of the 15-year study on added sugar and heart disease, participants who took in 25% or more of their daily calories as sugar were more than twice as likely to die from heart disease as those whose diets included less than 10% added sugar. Overall, the odds of dying from heart disease rose in tandem with the percentage of sugar in the diet—and that was true regardless of a person’s age, sex, physical activity level, and body-mass index (a measure of weight).

Sugar-sweetened beverages such as sodas, energy drinks, and sports drinks are by far the biggest sources of added sugar in the average American’s diet. They account for more than one-third of the added sugar we consume as a nation. Other important sources include cookies, cakes, pastries, and similar treats fruit drinks ice cream, frozen yogurt and the like candy and ready-to-eat cereals.

Nutritionists frown on added sugar for two reasons. One is its well-known links to weight gain and cavities. The other is that sugar delivers “empty calories” — calories unaccompanied by fiber, vitamins, minerals, and other nutrients. Too much added sugar can crowd healthier foods from a person’s diet.

Could it be possible that sugar isn’t the true bad guy boosting heart disease risk, but that it’s the lack of heart-healthy foods like fruits and veggies? Apparently not. In this study, the researchers measured the participants’ Healthy Eating Index. This shows how well their diets match up to federal dietary guidelines. Regardless of their Healthy Eating Index scores, people who ate more sugar still had higher cardiovascular mortality.

Exactly how excess sugar might harm the heart isn’t clear. Earlier research has shown that drinking sugar-sweetened beverages can raise blood pressure. A high-sugar diet may also stimulate the liver to dump more harmful fats into the bloodstream. Both factors are known to boost heart disease risk.

Federal guidelines offer specific limits for the amount of salt and fat we eat. But there’s no similar upper limit for added sugar. According to the American Heart Association’s recommendation, women should consume less than 100 calories of added sugar per day (about 6 teaspoons) and men should consume less than 150 per day (about 9 teaspoons).

To put that in perspective, a 12-ounce can of regular soda contains about 9 teaspoons of sugar, so quaffing even one a day would put all women and most men over the daily limit.

If you’re going to have something sweet, have a fruit-based dessert. That way, at least you’re getting something good out of it. Of course, plain fruit with no added sugar is ideal. If you’re trying to curb a soda habit, mix a little fruit juice with seltzer water as a replacement.


Eating too much added sugar increases the risk of dying with heart disease

A sugar-laden diet may raise your risk of dying of heart disease even if you aren’t overweight. So says a major study published in JAMA Médecine Interne.

Added sugars make up at least 10% of the calories the average American eats in a day. But about one in 10 people get a whopping one-quarter or more of their calories from added sugar.

Over the course of the 15-year study on added sugar and heart disease, participants who took in 25% or more of their daily calories as sugar were more than twice as likely to die from heart disease as those whose diets included less than 10% added sugar. Overall, the odds of dying from heart disease rose in tandem with the percentage of sugar in the diet—and that was true regardless of a person’s age, sex, physical activity level, and body-mass index (a measure of weight).

Sugar-sweetened beverages such as sodas, energy drinks, and sports drinks are by far the biggest sources of added sugar in the average American’s diet. They account for more than one-third of the added sugar we consume as a nation. Other important sources include cookies, cakes, pastries, and similar treats fruit drinks ice cream, frozen yogurt and the like candy and ready-to-eat cereals.

Nutritionists frown on added sugar for two reasons. One is its well-known links to weight gain and cavities. The other is that sugar delivers “empty calories” — calories unaccompanied by fiber, vitamins, minerals, and other nutrients. Too much added sugar can crowd healthier foods from a person’s diet.

Could it be possible that sugar isn’t the true bad guy boosting heart disease risk, but that it’s the lack of heart-healthy foods like fruits and veggies? Apparently not. In this study, the researchers measured the participants’ Healthy Eating Index. This shows how well their diets match up to federal dietary guidelines. Regardless of their Healthy Eating Index scores, people who ate more sugar still had higher cardiovascular mortality.

Exactly how excess sugar might harm the heart isn’t clear. Earlier research has shown that drinking sugar-sweetened beverages can raise blood pressure. A high-sugar diet may also stimulate the liver to dump more harmful fats into the bloodstream. Both factors are known to boost heart disease risk.

Federal guidelines offer specific limits for the amount of salt and fat we eat. But there’s no similar upper limit for added sugar. According to the American Heart Association’s recommendation, women should consume less than 100 calories of added sugar per day (about 6 teaspoons) and men should consume less than 150 per day (about 9 teaspoons).

To put that in perspective, a 12-ounce can of regular soda contains about 9 teaspoons of sugar, so quaffing even one a day would put all women and most men over the daily limit.

If you’re going to have something sweet, have a fruit-based dessert. That way, at least you’re getting something good out of it. Of course, plain fruit with no added sugar is ideal. If you’re trying to curb a soda habit, mix a little fruit juice with seltzer water as a replacement.